Le plaisir vaginal

Home/Le plaisir vaginal
Le plaisir vaginal 2017-03-31T10:59:54+00:00

Le plaisir vaginal

L’orgasme clitoridien ne dure que 14 secondes tandis que l’orgasme vaginal peut durer jusqu’à 30 minutes ! La femme éprouve des vagues de plaisir qui s’intensifient et s’atténuent… pendant 30 minutes… Ces vagues orgasmiques multiples se propagent dans toutes les parties du corps, vous détendent en profondeur jusqu’à un assouvissement complet. Êtes-vous sûre de préférer encore le plaisir qui vient de la stimulation du clitoris?

Le vagin est un lieu caché et fermé en partie par l’hymen. Le vagin n’a donc aucun contact avec l’extérieur avant la première relation sexuelle. Le vagin d’une petite fille ne vit aucune expérience sensorielle, et lors de sa première fois, il est vierge.

Comment éveiller le vagin au plaisir, et en quoi est-il différent de l’éveil au plaisir du pénis ? Ces zones sexuelles n’ont pas la même histoire chez l’homme et chez la femme. La sexualité sera donc différente pour les deux sexes.

Le pénis d’un garçon connaît des tas d’aventures. Avant la naissance, il est déjà au contact du liquide amniotique dans le ventre de sa mère. Après la naissance, il est au contact de l’eau du bain, de la main de la personne qui le lave, lui change les couches, au contact de ses vêtements, et bien sûr, au contact de sa main, soit pour uriner, soit simplement pour le plaisir. Lors du premier rapport sexuel, un jeune homme connaît son pénis, celui-ci ayant déjà vécu des tas d’expériences. De ce fait, la première fois, le garçon va avoir très facilement des sensations de plaisir et un orgasme lors de la pénétration et des mouvements de va-et-vient.

Le vagin d’une jeune fille est sensitivement totalement innocent pour elle. La fille ne connaît pas son vagin et ne ressent rien à ce niveau. C’est la raison pour laquelle elle est souvent déçue lors du premier rapport. Elle peut ressentir une douleur lors de la déchirure de l’hymen, mais pas forcément, et ensuite, elle se dit souvent : « mais je ne ressens rien ! »
et elle pense alors qu’elle est anormale. « Je devrais avoir du plaisir » pense-t-elle… En réalité, 95 % des femmes n’ont pas d’orgasme la première fois, même s’il existe quelques chanceuses !

Comment se passe cet apprentissage du plaisir vaginal ? Est-ce que toutes les femmes peuvent arriver à avoir ce plaisir vaginal?

En premier lieu, la femme doit d’abord apprendre à connaître et à aimer son corps. Beaucoup de femmes n’apprécient pas leur sexe et c’est à ce niveau qu’il faut impérativement qu’elles améliorent grandement cet état de fait pour pouvoir en apprécier tous les plaisirs possibles. Tout d’abord, la femme doit observer ce qu’elle ressent au niveau de son vagin. Est-ce de la chaleur ? Une pression ? Un frottement ? Un chatouillis ? Une sorte de frisson ? une démangeaison ? Est-ce sur l’avant, l’arrière, au fond, près de l’entrée du vagin? C’est à partir des sensations qu’elle ressent à l’intérieur que la femme va mieux se connaître et ainsi les intégrer afin de les transformer en « plaisir ». C’est comme s’il fallait que le plaisir se câble entre le sexe et le cerveau. Donc déjà, s’auto-observer et apprécier les sensations de plaisir, même minimes est une grande avancée.

Ensuite, il y a la pratique sexuelle. La variété des mouvements de va-et-vient est importante. Le partenaire est très important car il doit aider la femme à éveiller son vagin « au plaisir ». Pour ce faire, il peut par exemple exercer : des mouvements très lents, parfois des mouvements rapides, parfois des mouvements très superficiels en ne pénétrant presque pas le vagin, parfois des mouvements profonds, parfois des mouvements qui buttent sur une face du vagin pour exercer des pressions, parfois des mouvements qui glissent bien dans l’axe du vagin.

Et puis, il y a aussi les caresses très variées du vagin avec les doigts pour éveiller toutes ces zones pour le plaisir.
Grâce à toutes ces variations, le vagin va s’érotiser. Il va apprendre à apprécier le plaisir. Pour certaines femmes, en quelques relations sexuelles, le plaisir est déjà très présent. Pour d’autres, il faudra des semaines, des mois ou des années. Mais il faut savoir que même si le plaisir vient assez vite, il reste toujours d’autres plaisirs à explorer ! Et puis à long terme, on sait que seules 35 % des femmes environ ont des orgasmes vaginaux, même si les autres ressentent aussi du plaisir.

La femme occidentale moderne ne sait pas manipuler ses muscles vaginaux pour avoir du plaisir. Son plaisir vient de la dilatation du vagin et non pas de sa contraction. Parfois seules les premières pénétrations sont agréables mais rapidement le vagin se dilate de trop et ces sensations agréables disparaissent en même temps. Pour augmenter les sensations et bien ressentir le phallus, les femmes font alors appel aux mouvements du bassin et des jambes. Elles accordent aussi une grande importance aux fantasmes et aux émotions, ceux-ci remplaçant bien souvent les sensations physiques.

Nous parlons seulement du vagin, mais le sexe féminin comprend aussi le clitoris, les petites lèvres et toute la vulve qui peuvent aussi être sources de plaisir !