Les définitions du plaisir

Home/Les définitions du plaisir
Les définitions du plaisir 2017-03-31T10:50:02+00:00

Les définitions du plaisir

 

Qu’est-ce que le plaisir ?

Le « Plaisir » est une sensation, un sentiment agréable. Les plaisirs de l’esprit, de l’imagination. Les plaisirs des sens. Ce jardin est fait pour le plaisir des yeux. Éprouver, sentir, goûter un plaisir très vif. Prendre plaisir, avoir plaisir à quelque chose. Céder à l’attrait du plaisir. L’ivresse du plaisir. Troubler le plaisir de quelqu’un. Il n’a de plaisir à rien. Cela fait plaisir à voir. C’est plaisir de l’entendre. Il y a plaisir à travailler avec lui. Cela me fait un grand plaisir de venir vous voir. Vous me faites plaisir en parlant ainsi.

Le « Plaisir » signifie aussi divertissement. Plaisirs innocents. Plaisirs permis, défendus. Plaisirs criminels. Les plaisirs de la campagne. Les plaisirs de la ville. Le plaisir de la chasse. Le plaisir de la musique, de la comédie. Passer d’un plaisir à un autre. Aimer, chercher le plaisir. Se livrer au plaisir. C’est un homme de plaisir. Se faire un plaisir de son devoir. Il met tout son plaisir dans l’étude, il en fait tout son plaisir, son unique plaisir. Son plaisir est d’obliger.

Le « Plaisir » au pluriel, se dit absolument de tous les divertissements de la vie. La jeunesse aime les plaisirs. Il a renoncé aux plaisirs. On dit que la vie serait insupportable sans les plaisirs.

Le « Plaisir » signifie aussi volonté, consentement. Si c’est votre plaisir, votre bon plaisir. Avec votre bon plaisir.

Le « Plaisir » signifie encore grâce, faveur, service, bon office. Il m’a fait un grand plaisir, un extrême plaisir, un plaisir que je n’oublierai jamais. C’est un homme qui ne cherche, qui ne demande qu’à faire plaisir. Faites-moi un plaisir.

Le « Plaisir » en termes de pâtisserie, désigne un roulé en cornet. Marchande de plaisir. Voilà le plaisir, mesdames!

Le « Plaisir » est le contraire de la douleur. Il correspond à un état émotionnel agréable né spontanément d’une situation donnée, de la satisfaction d’un désir ou de la perspective de cette satisfaction. Physique, psychique ou intellectuel, il concerne tous les âges et est, comme le désir, indispensable à l’équilibre d’un être humain. Son refus conscient ou inconscient, révèle un trouble psychique.

Le « Plaisir » est un proverbe : point de plaisir sans peine.

Le « Plaisir » c’est arrêter, régler, terminer une affaire sous le bon plaisir de quelqu’un, la régler de manière qu’il n’y ait rien de fait, s’il n’y consent.

Le « Plaisir » Il signifie aussi : qui est purement d’invention. Conte fait à plaisir. Ce que vous nous dites là est une histoire faite à plaisir.

Le « Plaisir » signifie encore, sans véritable sujet, comme si on y prenait un singulier plaisir. S’inquiéter, se tourmenter à plaisir.

Le « Plaisir » peut être des « menus plaisirs » : les petites dépenses que l’on fait pour son divertissement. Il a tant par mois pour ses menus plaisirs. Nom qu’on donnait à certaines dépenses du roi, qui étaient réglées par une administration particulière, et qui avaient pour objet les cérémonies, les fêtes, les spectacles de la cour, etc. Intendant, trésorier des menus plaisirs ou simplement des menus. On appelait aussi « Menus Plaisirs » ou « Hôtel des Menus Plaisirs » le lieu où étaient les bureaux, les magasins et les ateliers de cette administration. Cette décoration a été peinte aux Menus Plaisirs.

Le « Plaisir » peut être un jeu : « jouer pour le plaisir », pour son plaisir, ne point jouer d’argent, jouer seulement par divertissement.

Le « Plaisir » peut être une formule de chancellerie : tel est notre plaisir, notre bon plaisir, par laquelle le souverain marquait sa volonté dans les déclarations, dans les édits, etc.

Le « Plaisir » peut être le « Régime du bon plaisir » : gouvernement où tout se fait par la volonté seule du monarque. Par extension, il signifie règne de l’arbitraire.

Le « Plaisir » peut être des locutions adverbiales : à plaisir, avec plaisir ou avec soin, de manière à faire plaisir. Un meuble fait à plaisir. Cela est travaillé à plaisir. Par plaisir : par divertissement. Il ne travaille à cela que par plaisir.